Mô-namour

[Interlude à la vie psychique du genre, les billets reprennent à la suite de celui-la.]

Un des grands privilèges des psys pour enfants: pouvoir lire et relire des livres catégorisés « pour enfants », les redécouvrir au fil de mon travail, de mes découvertes intimes et thérapeutiques.

Ce matin, j’ai rouvert Mô-namour de Claude Ponti et j’ai été très émue.

Mo_namour

Ce livre me parle au plus près de tant personnes rencontrées sur ma route de jeune clinicienne: des femmes sous emprise, des (ex-)enfants traumatisés, des personnes mal-aimées… Il m’a rappelé les témoignages que publie polyvalence mon pote. En le lisant comme un récit qui se ferait en thérapie, on est au plus près du trauma et de l’emprise, de leurs effets, et du travail qui s’accomplit pour en sortir. C’est un livre plein de poésie et de beaux néologismes, la patte de Ponti que j’aime tant. Il a probablement connu tout ça. Il est resté un enfant. C’est le privilège de peu.

Isée est sur la route des vacances avec ses parents et son doudou Tadoramour. La voiture explose contre un arbre ensommeillé qui s’était arrêté sur la route. Les parents d’Isée montent dans le ciel, toujours plus loin. « Ils sont si haut qu’ils doivent être morts, pense Isée. » Isée, seule, mais pas tout à fait – son doudou est encore là, il a cependant perdu sa tête dans l’accident – traine les débris de la voiture à travers des déserts et des forêts d’arbres morts. « Elle pense aussi à ses parents, mais se souvenir d’eux lui fait si mal qu’elle cesse d’y penser, même sans faire exprès. » Avec les débris elle fabrique une solide maison. Tadoramour a retrouvé sa tête. Arrive dans le bois mort Torlémo Damourédemorht. Il se présente à Isée et lui propose de jouer à la baloune, c’est presque comme jouer au ballon… Il rebaptise Isée: Mô-namour. La baloune c’est Isée. Torlémo joue avec elle, au sens littéral, il la balance partout et lui donne le tournis. Ensuite il lui réclame des gâteaux, qu’elle cuisine selon son bon vouloir. Et c’est toujours la même chose, Isée sert de baloune et prépare ensuite des gâteaux que Torlémo dévore. Elle est de plus en plus tournebouliglinguée. « Parfois Torlémo joue si fort avec Isée qu’elle est deux Isée en même temps. » Un jour une étoile tombe de sa douleur. « Hiltedi Kiltème Mézilteveu Dumal. Ce ne sont pas des marques de plaisir que tu as sur le corps, ce sont des marques de douleur. Cela s’appelle des bleus. » lui dit elle. Isée nie, mais c’en est trop. Alors Isée réagit: « Je ne suis pas une baloune (…) je m’appelle Isée et je te tue dans ma vie, je te tue dans mes souvenirs, je te tue dans mon avenir, je te chasse d’eau, je te poubelle, je te hais, je te couche-culotte pleine! Meurs, menteur! Pourri! Tortémo toi-même! » Les paroles et la colère déterminée d’Isée détruisent Torlémo qui se réduit à un tas d’os dans lequel Isée met un shoot rageur. Elle reprend son chemin, elle traverse le monde et trouve… la sortie. Bloquée par un Portillard Tulavi. Avec son doudou, ils cuisinent alors un gâteau à l’os broyé, aux crottes de nez, aux rognures d’ongles sales… Expédié dans la gueule avide du monstre affamé. C’est une recette magique ultra-secrète inconnue du monde entier. Le monstre est transformé en porte ouvrante et souriante. « A la sortie, le monde a l’air intéressant. Les arbres sont tranquilles et ne s’endorment pas n’importe où. » Les parents d’Isée retombent enfin de leur chute: « L’accident les avait projetés si loin qu’ils ont mis tout ce temps pour redescendre. » Ils fabriquent un véhicule avec une cossavoyage mûre, repartis pour « des lointains ailleurs parfumés, mystérieux, pleins d’aventures sans souci. »

Ce n’est peut être pas la peine d’accoler ici un texte de Ferenczi sur le trauma. Ils disent la même chose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s